Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Nos thèmes de travail > Transition énergétique citoyenne

Transition énergétique citoyenne

 

Depuis 2015, le Labo de l’ESS analyse les leviers de la participation citoyenne dans la transformation du modèle énergétique. Le Labo a abordé la question de la transition énergétique à travers trois prismes : la production énergétique, la sobriété et l’autoconsommation. Les expériences des acteurs de l’ESS apportent aujourd’hui des réponses par leurs valeurs, dont notamment la gouvernance démocratique et l’ancrage territorial.

La Transition Énergétique Citoyenne (TEC), qu’est-ce que c’est ?

La transition énergétique recouvre un ensemble de modifications structurelles pour passer de l’utilisation de ressources énergétiques non renouvelables à des ressources renouvelables dans notre production et notre consommation.

La transition énergétique citoyenne est faite avec des citoyens qui se réapproprient la gestion de l’énergie, de sa production à sa consommation en passant par sa maîtrise, dans un esprit d’intérêt général Intérêt général La formule intérêt général désigne la finalité d’actions ou d’institutions censées intéresser et servir une population considérée dans son ensemble.

Source : Wikipedia
.

La transition énergétique s’appuie sur trois piliers : (voir scénario négaWatt 2011-2050)

  • l’amélioration de l’efficacité énergétique,
  • la réduction de la consommation d’énergie par la sobriété,
  • la production d’énergies renouvelables et durables

La sobriété énergétique

Des trois piliers de la transition énergétique, la sobriété est sans doute celui qui est le moins étudié.

« Au contraire de l’efficacité énergétique qui intervient pour améliorer la technologie sans bousculer nos habitudes, la sobriété demande d’adapter nos comportements, voire de les remettre en cause. C’est moins évident. Cela demande un changement dans nos modes de vie beaucoup plus profond », explique Patrick Behm, responsable du groupe de travail au Labo de l’ESS ESS Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. .

Les enjeux de la sobriété énergétique sont essentiels car ils conditionnent la réussite de la transition énergétique.

La production d’énergie renouvelable citoyenne

Les exemples se multiplient, partout en France, de citoyens qui se réunissent pour produire les énergies dont ils ont besoin. Ils fondent des coopératives, associent la collectivité à leur projet et se financent par le financement participatif. Se faisant, ils créent leurs propres emplois et bénéficient directement d’énergies renouvelables produites sur le territoire à coût réduit.

Ce modèle décentralisé permet une maîtrise par les territoires de la production d’énergie et redonne du pouvoir d’agir aux citoyens, qui deviennent acteurs et plus seulement consommateurs, donnant corps à une certaine démocratie économique.

Ce type de projet crée une réelle sensibilisation à la sobriété et aux économies d’énergie qui se traduit par une réduction des consommations.

Les travaux du Labo sur la Transition Énergétique Citoyenne

2015  : Le groupe de travail « Transition énergétique citoyenne » se réunit afin de construire des préconisations pour appuyer ce modèle et le faire changer d’échelle au niveau du territoire français.

Le Labo publie « Pour une transition énergétique citoyenne ».

2017 : Le groupe de travail réfléchit au sujet de la sobriété énergétique avec les leviers d’un changement structurel de nos comportements, en analysant le rôle des citoyens mais aussi celui des collectivités et celui des industriels dans cette transformation.

2018 : Un dispositif d’appui financier aux énergies renouvelables citoyennes a été lancé au Ministère de la transition écologique et solidaire avec l’ADEME, la Caisse des Dépôts, le Crédit Coopératif, l’Ircantec et Energie partagée. Il permet de mutualiser les risques et soutenir le financement des projets dans leur phase de développement.

Le Labo publie « Sobriété Énergétique ».

Le Labo organise la rencontre « Transition énergétique citoyenne : quelle place pour la sobriété ? », donc vous pouvez retrouver le compte-rendu détaillé ici.

2019 – 2020 : Le groupe de travail Transition Énergétique Citoyenne du Labo travaille sur l’autoconsommation citoyenne et devrait publier son prochain rapport au deuxième semestre 2020.

Nous suivre