Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Nos thèmes de travail > Agriculture et alimentation durables

Agriculture et alimentation durables

 

Depuis 2018, le Labo de l’ESS a engagé une réflexion collective autour des grands enjeux d’une transition vers des systèmes agricoles et alimentaire durables. Convaincu que la coopération et les territoires sont au cœur de cette transition, il s’appuie sur les nombreuses initiatives de l’ESS, qui sèment et font germer localement de nouvelles façon de produire et de s’alimenter, pour dessiner des pistes de transformation globale.

Quelques chiffres

1/4 des Français rencontre des difficultés à se procurer une alimentation saine leur permettant de faire 3 repas par jour. (Baromètre de la pauvreté, Ipsos, 2019)

Si l’on prend en compte l’ensemble de la chaîne depuis la production agricole jusqu’au traitement des déchets alimentaires, l’agriculture et l’alimentation sont responsables de 36 % des émissions de gaz à effet de serre. L’impact de l’ensemble des produits animaux représente 89% de ces émissions sur 86% des terres agricoles. (Solagro in Afterres 2050, 2016)

L’ESS ESS Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. est largement représentée dans le secteur agricole puisque 75% des agriculteurs sont membres d’une coopérative Coopérative Une coopérative est un groupement d’individus (commerçants, consommateurs, producteurs…) choisissant de mettre leurs moyens en commun afin de satisfaire leurs besoins. et que 40% du chiffre d’affaires de l’agro-alimentaire est d’origine coopérative en France. (Esspace.fr, les chiffres de l’ESS)

30% de l’alimentation humaine est gaspillée (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture – FAO, 2011) . Chaque année en France, 10 millions de tonnes de nourriture partent à la poubelle. (ADEME, 2016)

Définitions

Alimentation de qualité : Alimentation saine pour le corps et pour l’environnement, gustative, composée de produits dont on connaît l’origine, vendue à un prix équitable et juste pour les agriculteur·rice·s, dans le respect des conditions de travail, accessible pour les consommateur·rice·s et porteuse de lien social.

Précarité alimentaire : situation dans laquelle une personne ne dispose pas d’un accès garanti à une alimentation suffisante et de qualité, durable, dans le respect de ses préférences alimentaires et de ses besoins nutritionnels, pouvant entraîner ou découler de l’exclusion et de la disqualification sociale ou d’un environnement appauvri.

Les travaux du Labo sur l’agriculture et l’alimentation durables

2017 : le Labo investit la thématique de l’Agriculture et l’alimentation durables en participant au groupe de travail n°11 des États Généraux de l’Alimentation : « Réussir la transition écologique et solidaire de notre agriculture en promouvant une alimentation durable ». Consulter la fiche de synthèse.

2018 : le Labo sort un focus sur « Une agriculture et une alimentation durables pour nos cantines ».

En avril, la première rencontre ProspectivESS « Agriculture et alimentation durables » réunit une soixantaine d’acteurs de terrain, de collectivités territoriales et de chercheurs sur deux enjeux majeurs : 1/ l’évolution de nos pratiques dans la perspective d’une transition agricole et alimentaire d’ici 2050, 2/les effets de la coopération Coopération Acteurs qui ont des intérêts similaires qu’ils planifient ensemble, où ils négocient leurs rôles mutuels et partagent des ressources pour atteindre un objectif commun tout en maintenant leur identité entre acteurs des territoires pour réussir la transition agricole et alimentaire. La rencontre permet de dégager huit pistes d’action à destination des acteurs de l’agriculture et de l’alimentation et des pouvoirs publics, à retrouver en détail dans le compte-rendu du séminaire.

En septembre, le Labo intervient au « Forum Mondial Convergences 2018 : Faire société, Faire demain » sur les enjeux liés à l’alimentation durable.

De nombreux agriculteurs sont des « néo-paysans », citadins reconvertis dans les métiers agricoles, et sont souvent accompagnés par des acteurs de l’ESS. Le Labo publie un focus sur « l’économie sociale et solidaire et l’installation des paysans ».

En novembre, la deuxième rencontre ProspectivESS dédiée à l’Agriculture et l’alimentation durables permet d’aborder les clés pour réussir à produire et consommer différemment dans le cadre de la transition alimentaire. Lire le compte-rendu.

2019 : le Labo de l’ESS lance en 2019 l’étude-action « Agir contre la précarité alimentaire en favorisant l’accès de tou·te·s a une alimentation de qualité ». Celle-ci s’appuie sur l’expérience d’initiatives territoriales pour dessiner les enjeux et leviers de la mise en œuvre d’une réponse systémique à l’inégalité d’accès à une alimentation de qualité.

À l’occasion de cette nouvelle étude, le Labo publie un focus dédiée à l’alimentation saine et durable pour tous afin de comprendre les enjeux et les solutions liées à l’inégalité d’accès à une telle alimentation.

Les propositions issues du chantier « Agriculture & alimentation durables »

Développer les moyens d’accès à une offre alimentaire de qualité et de proximité pour toutes et tous

  • Flécher des financements vers des structures associatives de quartier agissant en faveur de l’organisation des habitants sous forme de groupements d’achat ou de coopératives de consommateurs ;
  • Contribuer à l’organisation de repas collectifs et à la mise en place de cuisines partagées, notamment en mettant à disposition des habitants les cuisines scolaires hors temps scolaires.

Favoriser et soutenir les coopérations territoriales permettant une réponse systémique aux enjeux de lutte contre la précarité alimentaire

  • Mobiliser les systèmes d’échanges locaux et monnaies locales pour inciter à la consommation de produits locaux et de bonne qualité ;
  • Appuyer et contribuer à l’émergence et le développement de Pôles Territoriaux de Coopération Économique (PTCE PTCE Pôles territoriaux de coopération économique. ) autour des enjeux d’alimentation et de précarité.

Aller plus loin

Découvrir des acteurs ESS qui font vivre l’agriculture et l’alimentation durables partout en France.

Nous suivre