Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Nos thèmes de travail > Culture & ESS

Culture & ESS

 

En 2017, alors que le monde culturel est en pleine transition, le Labo de l’ESS commence à explorer les liens entre culture et économie sociale et solidaire. Si les connexions entre ces deux mondes sont encore marginales, l’économie sociale et solidaire constitue pourtant une voie pour permettre et rendre réalisable cette transition. Après un état des lieux rédigé en 2018 par Bernard Latarjet au sein du rapport « Rapprocher la culture et l’économie sociale et solidaire », le Labo a constitué un Collège « Culture & ESS » composé de professionnels et d’entrepreneurs culturels. Ce dernier a œuvré pendant plus d’un an pour proposer, début 2020 et alors que le secteur culturel subissait de plein fouet les conséquences de la crise du Covid-19, 20 voies d’actions pour développer l’économie culturelle et solidaire.

Les travaux du Labo sur le chantier « Culture & ESS ESS Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement.  »

2017 : Afin d’introduire les enjeux communs entre culture et ESS, le Labo rédige un focus sur les droits culturels, droits fondamentaux des citoyens à participer à une vie culturelle co-construite.

La première rencontre ProspectivESS « Culture & ESS » convie des acteurs de la culture et des experts de l’ESS pour s’interroger sur les liens existants et à renforcer entre la culture et l’ESS.

À l’occasion de la deuxième ProspectivESS, le Labo propose un focus sur la coopération territoriale des structures culturelles de l’économie sociale et solidaire.

La deuxième rencontre ProspectiveESS « Culture et ESS : transitions culturelles » a rassemblé représentants d’entreprises culturelles sociales et solidaires, acteurs de la coopération Coopération Acteurs qui ont des intérêts similaires qu’ils planifient ensemble, où ils négocient leurs rôles mutuels et partagent des ressources pour atteindre un objectif commun tout en maintenant leur identité territoriales et chercheurs, afin de les questionner sur leurs modèles et sur le rapprochement possible entre secteur culturel et monde de l’ESS.

2018 : Après un an d’étude paraît la publication « Rapprocher la culture et l’économie sociale et solidaire » rédigée par Bernard Latarjet.

Les premières conclusions du rapport sont discutées lors de la rencontre « Culture et ESS : la 3ème voie ? » organisée avec la Fondation Fondation "La fondation est l’acte par lequel une ou plusieurs personnes physiques ou morales décident l’affectation irrévocable de biens, droits ou ressources à la réalisation d’une œuvre d’intérêt général et à but non lucratif." Crédit Coopératif et le Festival d’Avignon. Deux enjeux sont approfondis : celui de la coopération entre acteurs et celui de la formation à entrepreneuriat culturel.

À l’automne, le Labo de l’ESS poursuit le travail amorcé avec le lancement du Collège « Culture & ESS », composé d’experts, de professionnels et d’entrepreneurs culturels.

2019 : Afin d’approfondir et de préciser les mesures nécessaires au développement des entreprises de l’ESS dans le monde de la culture, le Festival d’Avignon, le Labo de l’ESS et la Fondation Crédit Coopératif organisent la rencontre « Culture & ESS : la 3ème voie ».

2020 : À l’heure où le secteur culturel subit douloureusement les conséquences de la crise du Covid-19, le Labo de l’ESS sort une publication inédite intitulée « Voies d’action pour développer l’économie culturelle sociale et solidaire ». Cette publication rassemble et met en avant des mesures concrètes, inspirées d’initiatives existantes à développer, et représente l’aboutissement du travail réalisé par le Collège « Culture & ESS ».

Comment rapprocher culture et économie sociale et solidaire

Le rapport « Rapprocher la culture et l’économie sociale et solidaire » propose trois voies essentielles pour progresser dans le rapprochement entre culture et ESS :

  • La coopération entre les acteurs culturels, qui doit être encouragée par les pouvoirs publics contre la logique de segmentation par discipline et fonction,
  • Le renforcement des capacités entrepreneuriales des acteurs culturels à travers la formation, l’accompagnement et la diversification de leurs activités, sans que cela ne compromette ni l’exigence artistique ni l’utilité culturelle et sociale de leurs projets,
  • L’amélioration de la (re)connaissance de l’ESS au sein du secteur culturel, grâce à l’information, le recueil et la diffusion d’expériences et d’outils, notamment au niveau régional.

Les voies d’action du Collège « Culture et ESS »

Les quatre thématiques des voies d’action sont détaillées dans la publication « Voies d’action pour développer l’économie culturelle sociale et solidaire ».

1. Consolider et créer des lieux pour les entreprises culturelles sociales et solidaires

  • Améliorer la connaissance, procéder à l’évaluation et mesurer l’impact de lieux existants
  • Améliorer et sécuriser l’accès au foncier – immobilier, notamment par le soutien à la création de SCIC SCIC Société Coopérative d’Intérêt Collectif. foncières citoyennes
  • Renforcer les conventionnements et aides apportés aux projets de lieux et à leurs réseaux et les inscrire dans la durée
  • Mobiliser les dispositifs de droit commun en faveur des lieux intermédiaires
  • Prendre en compte les lieux culturels intermédiaires dans l’appel à manifestation d’intérêt « Fabriques de territoire et fabriques numériques de territoire », de l’ANCT et du Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales

2. Accompagner et former les porteurs de projets

  • Améliorer la connaissance et renforcer l’évaluation (qualitative et quantitative) de l’offre et des besoins de formation et d’accompagnement des acteurs culturels
  • Améliorer l’offre de formation et d’accompagnement
  • Conforter les moyens publics dédiés à l’accompagnement d’entreprises culturelles et les diversifier, par exemple par l’abondement du Ministère de la culture et de ses services déconcentrés au Dispositif local d’accompagnement
  • Faciliter la mise en relation des opérateurs culturels et des opérateurs de l’accompagnement, notamment par le soutien à la mise en œuvre par Opale et les fédérations d’un transfert de savoir-faire spécifique au secteur culturel
  • Développer dans les écoles d’art des modules de formation à l’entrepreneuriat, couplés aux formations artistiques

3. Développer la coopération, sous toutes ses formes, entre opérateurs culturels

  • Renforcer l’accompagnement, le conseil et la formation à la coopération
  • Encourager la bonification des aides publiques en cas de coopération
  • Encourager la bonification des soutiens financiers des Organismes de financement et d’accompagnement solidaire (OFAS) en cas de coopération
  • Créer des aides à l’emploi et au fonctionnement pour des projets de coopération territoriale, notamment par l’intermédiaire des régions ou de dispositifs existants comme le FONPEPS et le FONJEP

4. Adapter les modèles économiques et les outils de financement des entreprises culturelles

Nous suivre