Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > Initiatives inspirantes > E-graine, cultiver l’envie d’agir ensemble

E-graine, cultiver l’envie d’agir ensemble

Impression ForumPublié le 30 octobre 2017 

L’objectif d’e-graine est de « réveiller les comportements individuels et collectifs en faveur d’un développement durable et d’une citoyenneté mondiale ». Du local au global, e-graine cultive et essaime ainsi depuis 2006 « l’envie d’agir pour la construction d’un monde solidaire et responsable ». De cette démarche est née, en 2016, « l’Union des associations e-graine » qui fait passer le projet associatif de l’échelle régionale à une envergure nationale, avec un ensemble de valeurs partagées par toutes les structures.

« Un mouvement d’éducation à la citoyenneté mondiale »

E-graine se présente comme « un mouvement d’éducation à la citoyenneté mondiale » explique Jean-Batiste Plassiard, en charge de la communication et de la vie associative de l’initiative. Une mission qui s’inscrit dans les objectifs de développement durable des Nations-Unies, en participant au développement des dynamiques de transition écologique, économique et sociale qui semblent être à l’œuvre à tous les échelons du vivre ensemble, qu’il soit local, national ou mondial.

Des programmes éducatifs, animés par des formateurs professionnels, sont mis en place pour accompagner ces transformations sociétales. Ils se structurent essentiellement autour de trois axes de travail :

  • l’éco-consommation, afin de questionner les enjeux et impacts de nos comportements actuels,
  • la citoyenneté, pour aborder les questions d’engagement individuel et collectif,
  • la solidarité, locale comme internationale, pour réfléchir aux enjeux du vivre-ensemble.

« Chaque programme éducatif se compose d’une action phare », précise Jean-Baptiste. La thématique de l’éco-consommation, par exemple, comprend un village mobile, ouvert le temps d’une journée à des centaines d’élèves. Une animation d’envergure qui nécessite des partenariats, notamment avec les collectivités locales et qui s’accompagne de diverses activités ludiques et ateliers de terrain. En 2016, près de 1 000 actions ont ainsi été menées pour 26 000 personnes sensibilisées.

Un programme éducatif ouvert à tous

« Nous ne pouvons pas accepter que tout le monde ne dispose pas des mêmes moyens pour comprendre les grands enjeux (environnementaux, économiques et sociaux) auxquels nous faisons face », peut-on lire sur le site internet du mouvement. Les actions de l’association Association Définition ne sont donc pas réservées aux jeunes publics, mais à l’ensemble de la population. Il y a dans le mouvement éducatif d’e-graine une approche globale des problématiques liées au développement durable et une vision inclusive afin d’atteindre tout le monde, citoyens, collectivités et entreprises.

Pour autant, « il y a toujours une frange de la population que l’on n’arrive pas à rencontrer » ajoute Jean-Baptiste. L’objectif d’e-graine étant d’être le plus inclusif possible, l’association diversifie ses vecteurs de sensibilisation. En effet, pour pallier ce problème de visibilité, elle a donc investi dans le numérique en créant des outils pédagogiques en ligne : des infographies, des dessins, des bandes dessinées, des affiches ou encore des films d’animation qui permettent alors de toucher un maximum de personnes, au-delà des animations de terrain.

Un mouvement national

Depuis 2006, la petite association née dans les Yvelines a bien grandi. En 2012, elle s’est lancée dans un processus de rassemblement pour des structures associatives partageant cette volonté commune d’agir localement par des initiatives solidaires et responsables. En 2016 est créée l’Union des associations e-graine dont les valeurs sont la pensée non dogmatique, la créativité, l’optimisme, la valorisation des différences, le partage et la solidarité.

Cette union, « garante du projet associatif » et de l’indépendance de chaque structure, réunit pour le moment cinq associations e-graine, présentes dans cinq régions : Auvergne-Rhône-Alpes, Grand Est, Ile-de-France, Occitanie et Nouvelle-Aquitaine. Chacune de ces régions est représentée au Conseil d’Administration national lui-même composé de profils divers (des acteurs du monde de l’éducation, de la solidarité internationale, de la culture…). Cette structuration par région permet au mouvement associatif un fonctionnement national en lien direct avec les collectivités et les acteurs locaux.

Mais e-graine ne souhaite pas s’arrêter en si bon chemin. Des études d’opportunités sont en cours pour connaitre la situation des différentes régions de France. Si chaque région possède des caractéristiques qui lui sont propres, elles nécessitent donc un traitement différencié de la part du mouvement, lequel souhaite être au plus proche des problématiques locales pour parvenir à transformer le global. Prendre en compte les besoins, mais également les associations déjà présentes sur place. A l’horizon de 2020, l’objectif est ainsi d’avoir une antenne par région, pour pouvoir enfin agir sur l’ensemble du territoire national.

Photos : e-graine

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre