Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > L’actu de l’ESS > Vient de paraître : "Manifeste pour une véritable économie collaborative - (...)

Vient de paraître : "Manifeste pour une véritable économie collaborative - vers une société des communs"

Impression ForumPublié le 1er septembre 2017 

Michel Bauwens, fondateur et dirigeant de la P2P Foundation, et Vasilis Kostakis, chercheur en économie politique et technologie, se penchent sur l’analyse des développements possibles des usages numériques du pair-à-pair et la construction d’une stratégie pour renforcer ses aspects post-capitalistes.

"Le P2P [pair-à-pair] est une dynamique relationnelle à travers laquelle des pairs peuvent collaborer librement entre eux et créer de la valeur sous la forme de ressources partagées", expliquent les auteurs dans l’introduction. Ces ressources partagées relèvent des "communs" : "Il existe de multiples définitions des "communs" ou "bien communs". Nous faisons nôtre celle de David Bollier (2014) qui caractérise les communs comme des ressources partagées, co-gouvernées par leurs communautés d’utilisateurs selon les règles et les normes de ces communautés. [...] La sphère des communs peut aussi bien inclure des biens et des ressources rivaux (vous et moi ne pouvons pas en profiter en même temps" que non rivaux (que l’utilisation n’épuise pas)." (p.20 et 21)

Le Manifeste concerne, lui, les communs numériques (savoirs, logiciels, designs) et propose quatre types de développements possibles à ces nouveaux usages, selon qu’ils soient d’une part centralisés ou localisés et, d’autre part, tournés vers des formes lucratives permettant une accumulation de capital ou des formes tournées vers le bénéfice social. Les formes lucratives sont également appelées "extractives", les formes à bénéfice social (ou "post-capitalistes"), "génératives". Cette distinction est faite selon les impacts de l’activité, à l’image des "différents systèmes agricoles : l’agriculture industrielle (système extractif), qui appauvrit et altère les sols, et la permaculture (système génératif), qui enrichit et assainit les sols." (p.38)

Car si les technologies pair-à-pair se développent, elles ne sont similaires qu’en apparence : les caractéristiques liées à aux modèles de création et de distribution (propriétaire vs. libre) modifient les comportements sociaux et sociétaux.

Ainsi, au contraire des logiques extractives qui consistent à taxer les échanges sans contribuer à la création d’infrastructures correspondantes, les principes génératifs ont un fort engagement vis-à-vis des communs et leurs communautés. "Ces initiatives cherchent à ajouter de la valeur et relèvent en ce sens d’une démarche d’ "entredonneur" plutôt que d’ "entrepreneur"." (p.65)

Leur développement sur ces principes pair-à-pair génératifs les mènent à soutenir un nouveau modèle, non seulement collaboratif mais aussi coopératif : "L’accumulation du capital doit céder la place à une "accumulation coopérative Coopérative Une coopérative est un groupement d’individus (commerçants, consommateurs, producteurs…) choisissant de mettre leurs moyens en commun afin de satisfaire leurs besoins. ", réinvestie dans la croissance des communautés productives basées sur les communs." (p.71) La dernière partie du Manifeste est consacrée à la définition d’une stratégie allant dans ce sens : "Nous proposons le modèle d’une "coopérative ouverte", c’est-à-dire d’une entité qui serait légalement et statutairement tenue à la création de communs et de ressources ouvertes. [...] Elles adopteraient des modèles de gouvernance Gouvernance Définition multi-partenaires. [...] Les coopératives ouvertes répondent au besoin de créer une synergie entre le mouvement de la PPBC [production par les pairs basée sur les communs] et certains éléments des mouvements du coopérativisme et de l’économie solidaire." (p.77)

Manifeste pour une véritable économie collaborative, Michel Bauwens et Vasilis Kostakis, éditions Charles Léopold Mayer, 2017.

***

Aller plus loin :

Le Labo de l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
s’est penché sur les enjeux des Communs et de l’économie collaborative dans :

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre