Le Labo de l’ESS, association reconnue d’intérêt général, est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Que faisons-nous ? > Nos Focus > L’édito > Transformer l’emploi, redonner du sens au travail

Transformer l’emploi, redonner du sens au travail

Impression ForumPublié le 10 février 2017 

Où allons-nous ?

Les citoyens attendent du temps présidentiel qu’on lève collectivement le nez pour savoir quelles sont les routes proposées pour les 5 à 10 ans à venir, ce qu’elles impliquent pour eux, où elles les mèneront. L’exercice est cette fois particulièrement attendu car règne le sentiment un peu angoissant d’être perdu dans des sables mouvants. Las ! Pour l’heure nous sommes enlisés et occupés à tout autre chose que de choisir une route : patauger au mieux dans des querelles d’égos, au pire dans des affaires nauséabondes.

Que peut proposer l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
pour regarder de nouveau l’avenir ?

Sûrement pas une liste de courses pour candidat-chef d’Etat en mal de petites promesses. Le Labo, convaincu que l’ESS est "l’économie qui sait où elle va" a résolument proposé début de l’année, un cap : " 2017...et après ? nous avons un REVE" . Pour les années qui viennent nous proposons d’abord une boussole de voyage par temps incertains : Résister, quand il le faudra, Expérimenter, tous les jours sur le terrain, Voir loin, pour faire système des multiples expérimentations et initiatives innovantes, Evaluer nos impacts solidaires, écologiques et démocratiques et en rendre compte.

Munis d’une boussole, nous inscrivons sur notre carte post-2017, quatre grandes orientations. Les trois premières prolongent les derniers travaux du Labo : faire changer d’échelle la part de l’ESS dans notre modèle de développement pour démocratiser l’économie, rééquilibrer la mondialisation par une économie de proximité reposant sur des alliances de territoire, co-construire un développement durable orienté vers les biens communs Biens communs Définitions .

La quatrième, essentielle, est développée dans un rapport qui vient de sortir, résultant d’un an de travail collectif, que je vous invite vivement à lire et dont le titre dit beaucoup : transformer l’emploi, redonner du sens au travail. Le document, très dense, n’est pas une macro-réflexion de plus sur l’emploi, mais une analyse des nouvelles formes d’emploi sur le territoire, dont on pourrait/devrait tirer enseignement pour sortir du marasme actuel.
Cette orientation, appuyée sur de nombreux exemples, se traduit par des propositions concrètes, mais repose d’abord sur quelques fortes convictions : 1/ nous pensons qu’on confond trop souvent emploi et travail, deux notions pourtant bien différentes, 2/ nous croyons que l’emploi ne sera plus comme avant et qu’il faut donc œuvrer à maîtriser sa transformation plutôt que de chercher à revenir en arrière, 3/ nous continuons à revendiquer l’émancipation par le travail, 4/ Nous ne voulons plus courir après l’urgence de l’emploi en abandonnant la qualité et le sens du travail. Nous trouverons le chemin des nouveaux emplois en redonnant du sens au travail.
Le Labo propose 4 côtés pour l’emploi de qualité : contrat, protection, collectif, sens. Chacun de ces côtés, qui ensemble forment le carré de la qualité, doit être approfondi. Ainsi les contrats ne se limitent plus aux contrats de salariat à plein temps et durée indéterminée ; les contrats d’entrepreneurs salariés dans des Coopératives d’activité explorent par exemple de nouvelles solutions qu’il est grand temps d’amplifier. De même la révolution digitale ne peut se traduire par une individualisation totale d’un travail en miettes, chacun dans sa bulle ou devant son écran : il faut inventer de nouveaux collectifs de travail et de négociation. Quant aux finalités du travail, produire et vendre ne suffisent plus à motiver les jeunes : redonner du sens au travail c’est avancer sur la question de l’utilité sociale des activités économiques.
Oui, l’ESS du fait de ses spécificités, a des solutions pour transformer l’emploi et redonner sens au travail.

Dans les semaines qui viennent nous prendrons des initiatives à partir de ce rapport : dialogue avec les organisations syndicales sur nos propositions, organisations de débats en régions avec ceux qui veulent, recherche de Think Tanks européens avec lesquels nous mettre en réseau pour transformer l’emploi et redonner du sens au travail en Europe, et... malgré tout ... plaidoyer auprès des candidats aux présidentielles !

Hugues Sibille,
Président du Labo de l’ESS

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre