Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Le Labo de l’ESS > On parle de nous > Le monde de l’ESS circonspect face à la loi « Pacte » - La Gazette des (...)

Le monde de l’ESS circonspect face à la loi « Pacte » - La Gazette des Communes

Impression ForumPublié le 24 avril 2018 

Isabelle Raynaud revient dans son article sur une table-ronde autour des enjeux de la loi Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises (PACTE) avec Jérôme Voiturier, directeur général de l’Uniopss, Antoine Dubout, président de la Fehap, Hugues Vidor, président de l’Udes, et Hugues Sibille, président du Labo de l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
et de la Fondation Fondation Définition Crédit Coopératif. Extraits.

Lire l’ensemble de l’article sur le site de la Gazette des Communes...

Entreprises à mission

Hugues Sibille, président du Labo de l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
et de la Fondation Fondation Définition du Crédit coopératif, distingue deux types d’entreprises : les classiques dont l’objectif premier est de faire des bénéfices mais qui peuvent se choisir d’autres missions en plus et les entreprises de l’ESS dont « 
le cœur de métier est d’avoir un impact social  ».

« Il faut conserver cette distinction. Nous attendons des éléments spécifiques dans la loi Pacte, pas en opposition [aux dispositifs pour les entreprises classiques] mais pour que l’approche propre à l’ESS ne soit pas diluée  » juge-t-il.

French Impact

Sans volet territorial, il sera néanmoins impossible d’avancer, souligne le président du Labo de l’ESS : «  il faut un écosystème territorial pour répondre aux problèmes, pas seulement une approche d’entreprises.  »
Il ajoute : « 
Je souhaite que “French impact” fasse progresser l’idée que l’investissement social permet de rendre l’ensemble de la société plus performante. Cet argent n’est pas gaspillé ! »

Lire l’ensemble de l’article sur le site de la Gazette des Communes...

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nos partenaires média

Nous suivre