Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > L’actu de l’ESS > Travail prospectif sur l’ESS dans les Jeux Olympiques en partenariat avec (...)

Travail prospectif sur l’ESS dans les Jeux Olympiques en partenariat avec l’ESCP Europe

Impression ForumPublié le 18 avril 2018 

Pour la deuxième année consécutive, le Labo de l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
propose sa collaboration à l’école de commerce ESCP Europe. Cette collaboration repose sur des missions de mini-consulting faites par les étudiants du MSc in International Sustainability Management, dans le cadre de leur formation. Cette année, les étudiants engagés auprès du Labo de l’ESS sont attendus sur la thématique « J.O et ESS ».

Ce mardi 17 avril, Simon Bernard, chargé de mission au Labo de l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
, présentait les enjeux de cette nouvelle mission de conseil dans les locaux de l’ESCP Europe devant la nouvelle promotion d’étudiants du MSc in International Sustainability Management, en compagnie de Lydia Feghloul (fondatrice et dirigeante de Nova Practice) et d’Olivier Delbard (directeur du master). « La proposition d’accueillir les JO en 2024 a été acceptée par Anne Hidalgo à une condition : qu’ils soient sociaux et solidaires ».

Trois axes de réflexion ont été identifiés pour structurer ce travail de recherche :

  • Quel a été l’impact, qu’il soit économique, social ou environnemental, des trois derniers Jeux Olympiques d’été ? « À priori, on pense qu’il a été négatif, mais on attend des étudiants des recherches sur les impacts territoriaux de ces événements » explique Simon Bernard.
  • Identifier les filières françaises de l’ESS qui pourraient s’investir dans l’organisation des J.O. « L’Economie sociale et solidaire est large et touche de nombreux secteurs qui peuvent faire des Jeux Olympiques un événement plus propre, plus solidaire et avec de vrais impacts positifs pour le département » précise-t-il pour présenter le deuxième axe de recherche qui attend les étudiants.
  • Enfin, « Comment voyez-vous les Jeux Olympiques de Paris avec l’angle ESS ? » Ce dernier axe est celui d’une prospective plus libre, pour « apporter du neuf ». Le Labo de l’ESS attend, pour ce troisième point, des initiatives innovantes de la part des étudiants qui devront alors faire preuve d’une imagination raisonnée pour répondre à cette dernière question.

Cette collaboration pourrait initier, à terme, un travail de réflexion du Labo de l’ESS sur des Jeux Olympiques 2024 vertueux et aux externalités positives pour le territoire. Rendez-vous en juin pour le rendu des travaux.

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre