Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > L’actu de l’ESS > [Tibune] Nicolas Schmit, "L’ESS, un projet mobilisateur pour une Europe (...)

[Tibune] Nicolas Schmit, "L’ESS, un projet mobilisateur pour une Europe proche des citoyens"

Impression ForumPublié le 21 mai 2019 

Une tribune de Nicolas Schmit, ancien Ministre luxembourgeois et candidat au Parlement Européen.

La crise financière de 2008/2009 a laissé des séquelles profondes dans le tissu social. Elle a révélé les limites d’un système basé exclusivement sur les profits à court terme. Paradoxalement les leçons qui en ont été tirées ne sont guère à la hauteur des changements qui auraient dû intervenir. Les inégalités ne se sont pas réduites, elles ont plutôt tendance à augmenter encore.

Les précarités sur le marché du travail se sont étendues, affectant surtout les jeunes. Les mesures prises contre le réchauffement climatique sont pour le moins insuffisantes et la dette climatique ne cesse de s’alourdir et de peser sur l’avenir des futures générations. Sur le plan politique les populismes xénophobes et nationalistes gagnent partout du terrain. Est-ce que l’avenir est à ce point bouché ?

Non, il y a des alternatives qui se développent et montrent qu’un autre modèle économique respectueux des valeurs sociales et des équilibres écologiques est possible. Il mobilise des énergies sur tous les plans créant des emplois, innovant dans les domaines les plus divers, fonctionnant selon des règles démocratiques. L’Économie sociale et solidaire apparaît comme une forme d’entrepreneuriat capable de répondre aux grandes aspirations sociales et au renouveau économique dont nos sociétés ont absolument besoin.

L’Union européenne malgré des initiatives louables n’a pas suffisamment reconnu l’importance politique de cette économie qui représente d’ores et déjà 10 % de son PIB et plus de 7% emplois. Et pourtant c’est l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
qui peut donner au modèle européen un nouvel élan. Ses activités sont ancrées dans les territoires et ses valeurs transcendent les frontières. Elle favorise les solidarités locales et aide à organiser aussi les solidarités européennes.

C’est particulièrement important dans cette phase de grandes transformations qui sont aussi sources d’instabilités, de doutes, de replis avec les dérives politiques qu’on connaît. Il est donc urgent de faire de la promotion et du développement de l’ESS un des grands chantiers de la future politique européenne.

Les Conclusions du Conseil du 7 décembre 2015 adoptées sous Présidence luxembourgeoise constituent une bonne base de travail. Le groupe de Luxembourg actuellement présidé par la France qui réunit des Etats particulièrement attachés au développement de l’ESS pourra jouer un rôle d’avant-garde. Il faut faciliter l’accès à des financements qui sont bien trop modestes et éparpillés, créer les cadres d’échanges des bonnes pratiques, soutenir l’insertion dans un marché intérieur trop dominé par des logiques ultra-libérales, favoriser l’innovation sociale, multiplier les incubateurs.

En matière de politiques de l’emploi les entreprises sociales peuvent jouer un rôle accru dans l’insertion et la réorientation professionnelle. Le projet « Territoires, zéro chômeur de longue durée » que j’ai répliqué au Luxembourg devrait prendre une dimension européenne. L’ESS est un moyen efficace pour lutter contre la pauvreté, les exclusions et les inégalités, empêcher la désertification de certains territoires, particulièrement moins favorisés. Voilà quelques pistes qui devraient faire partie de ce projet réunissant institutions européennes, gouvernements nationaux, régions et territoires ainsi que les acteurs de l’ESS.

La prochaine Commission européenne devrait attribuer la coordination horizontale de ce projet à un de ses membres chargé de lancer rapidement une grande consultation européenne à l’image de ce qui avait été réalisé en 2014 à Strasbourg qui pourra devenir capitale européenne de l’ESS. Un plan d’action serait établi avec un calendrier de mise en œuvre. Les ressources budgétaires et financières, notamment celles de la Banque Européenne d’Investissement, devraient être mieux ciblées et augmentées. L’ESS devrait être reconnue comme un pilier du modèle économique et social de l’Union européenne.

Nous devons réussir dans les années à venir des transitions majeures : celle vers une globalisation plus équilibrée, une transition numérique qui nécessite la création de cadres spécifiques qui feront que l’innovation technologique soit inclusive et finalement une transition écologique rendue incontournable par l’urgence du réchauffement climatique. Sur tous ces chantiers la plus-value de l’ESS peut être considérable à condition de lui donner les moyens et de libérer ses énergies. Elle a le potentiel d’assurer que ces transitions soient justes, socialement et économiquement. Elle crée des solidarités et de la cohésion dont nos sociétés à l’échelle de l’Europe et au-delà ont plus besoin que jamais.

Nicolas Schmit

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre