Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Le Labo de l’ESS > On parle de nous > [Interview] Dynamiques collectives de transitions dans les territoires : la (...)

[Interview] Dynamiques collectives de transitions dans les territoires : la rapport détaillé du Labo de l’ESS

Impression ForumPublié le 6 avril 2020 

Hugues Sibille, président du Labo de l’ESS ESS Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. , et Odile Kirchner, pilote de l’étude-action, ont été interviewés par le Réseau Rural à propos de la publication "Dynamiques collectives de transitions dans les territoires", sortie en février 2020.

Quel est le point commun entre l’éco-territoire Biovallée dans la Drôme, le cluster Cluster Grappes . Lieu géographique présentant une concentration au-dessus de la moyenne de sociétés industrielles et d’organismes de recherche et d’enseignement supérieur choletais Nova CHILD ou la monnaie locale Eusko au Pays basque ? Toutes ces initiatives de développement local font partie des 17 dynamiques analysées par le Labo de l’économie sociale et solidaire dans sa dernière étude-action. Débutée en septembre 2018 et intitulée "Dynamiques collectives de transitions dans les territoires", celle-ci s’est conclue en février 2020 par la publication de 17 monographies détaillées, une pour chaque dynamique collective de transitions, et d’un rapport de 116 pages. Qu’entend-on par « dynamique collective de transitions dans les territoires » ? Une dynamique qui repose sur la coopération Coopération Acteurs qui ont des intérêts similaires qu’ils planifient ensemble, où ils négocient leurs rôles mutuels et partagent des ressources pour atteindre un objectif commun tout en maintenant leur identité d’une diversité d’acteurs (associations, habitants, entreprises, pouvoirs publics locaux...) conduisant ensemble une transformation au profit de ces acteurs et/ou du territoire.

« Avec cette étude le Labo de l’ESS ESS Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. a souhaité observer quels étaient les facteurs de réussite ou de difficulté de ces dynamiques collectives sur les territoires. Elles sont, selon nous, le seul levier efficace de transformation en profondeur impliquant les habitants et la bonne échelle pour construire la résilience. » explique Hugues Sibille, président du Labo de l’ESS.

« Le second objectif de l’étude était d’engager un échange de savoirs et de pratiques entre ces expériences territoriales, poursuit Odile Kirchner, pilote de l’étude-action. Nous avons constaté que, bien souvent, elles restent cloisonnées et n’arrivent pas à "faire système", c’est-à-dire à répondre de manière globale aux multiples problématiques de transition en traitant à la fois de ses dimensions économiques, sociales, écologiques, culturelles et humaines. »

Lire la suite de l’interview sur le site du Réseau Rural.

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nos partenaires média

Nous suivre