Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Le Labo de l’ESS > On parle de nous > ESS & Culture – Bernard Latarjet : un rapprochement nécessaire de la (...)

ESS & Culture – Bernard Latarjet : un rapprochement nécessaire de la culture et du social

Impression ForumPublié le 27 novembre 2017 

Profession Spectacle était à notre rencontre ProspectivESS "Transitions culturelles" le 14 novembre et revient sur les principales interventions de cet événement : aujourd’hui, Bernard Latarjet introduisant la rencontre à partir de l’étude qu’il réalise actuellement sur les liens entre le monde de l’économie sociale et solidaire et le secteur culturel.

Les structures culturelles de l’ESS ESS Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire (ESS) ?
Définition et présentation de cette économie différente, socialement utile, coopérative et ancrée localement
, qui sont-elles ? Bernard Latarjet, conseiller culturel, ancien membre du cabinet de Jack Lang et ancien directeur de l’association Association Définition organisant Marseille-Provence 2013 Capitale de la culture, les présente ainsi :
"Nous parlons de 35 000 entreprises culturelles relevant de l’ESS, c’est-à-dire n’appartenant pas au service public de façon caractérisée, labellisée, reconnue, et n’étant pas purement lucrative. Sur ces 35 000 entreprises [...], il y en a à peu près 31 000 qui sont des associations – autant dire la très grande majorité !"

Et de poursuivre :
"Des nombreuses rencontres que j’ai eues avec les uns et les autres, je tire à la fois un plaidoyer en faveur de ce rapprochement de l’ESS et de la culture mais, en même temps, une mesure, des freins, des contraintes, des dangers, des limites, et aussi des conditions de ce développement qui ne sont pas faciles à réunir."

Bernard Latarjet expose deux exigences :

  • Celle de "la collaboration, de la coopération sous toutes ses formes, non seulement à l’intérieur des entreprises, mais aussi entre les entreprises, dans un monde qui est plus historiquement caractérisé par l’individualisme, l’hyper concurrence, la compétitivité, la recherche à tout prix de l’identité et de la reconnaissance individuelles."
  • Celle de "la consolidation et [du] renouvellement des modèles économiques". Bernard Latarjet évoque trois éléments déterminants : une offre culturelle qui augmente plus rapidement que la demande, ce qui précarise les entreprises culturelles, la suppression des contrats aidés et la saturation des crédits publics.

Dans son exposé, Bernard Latajet développe les raisons de la précarisation de ces structures : pratiquement pas de fonds propres et dissuasion à en constituer, commandes publiques plutôt que subventions, quasi absence d’évaluation sur les enjeux sociaux, urbains, territoriaux...

Il présente également sept réflexions et propositions, à retrouver dans l’article de Profession Spectacle.

Lire l’ensemble de l’article "Bernard Latarjet : un rapprochement nécessaire de la culture et du social"...

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nos partenaires média

Nous suivre