Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > L’ESS au quotidien > COVID-19 > Covid-19 : France Tiers-Lieux et la Fondation de France lancent un fond de (...)

Covid-19 : France Tiers-Lieux et la Fondation de France lancent un fond de soutien pour les makers

Impression ForumPublié le 20 mai 2020 

France Tiers-Lieux dévoile les résultats d’une enquête sur la situation des tiers-lieux face à la crise du Covid-19 et lance, avec la Fondation Fondation "La fondation est l’acte par lequel une ou plusieurs personnes physiques ou morales décident l’affectation irrévocable de biens, droits ou ressources à la réalisation d’une œuvre d’intérêt général et à but non lucratif." de France, un fonds de soutien aux initiatives des makers, fablabs et tiers-lieux solidaires.

Depuis le début de la pandémie, malgré l’obligation de fermeture et les difficultés économiques, les tiers-lieux et leurs communautés sont mobilisés et continuent d’assurer leur rôle d’acteurs essentiels du vivre ensemble et de la résilience territoriale.

Les tiers-lieux face à la crise Covid-19

Pendant la période de confinement, France Tiers-Lieux a lancé une enquête auprès de 1 800 tiers-lieux pour déterminer l’impact de la pandémie sur leurs activités. France Tiers-Lieux a publié ce 18 mai les résultats, obtenus à partir des réponses de 230 tiers-lieux issus de toute la France.

Comme toutes les entreprises les tiers-lieux sont touchés de plein fouet par la crise. Ils sont dans des situations économiques particulièrement difficiles, car très vite, il a été recommandé à l’ensemble des lieux de fermer pour éviter toute propagation du virus, et leurs natures hybrides – mêlant activités commerciales et activités à but non lucratif – leur offrent peu d’autonomie financière.

Les tiers-lieux se sont saisis pour la plupart des mesures mises en place par le gouvernement, mais, pour beaucoup d’entre eux, elles ne seront pas suffisantes – 80% des tiers-lieux font état d’un risque réel de fermeture à court ou moyen terme.

Néanmoins, malgré les difficultés économiques qui sont venues frapper les tiers-lieux – la perte globale de chiffre d’affaires sur l’année 2020 pour les 1 800 tiers-lieux est estimée à 111,5 millions d’euros – ils ne se sont pas arrêtés pour autant et ont mobilisé toute leur énergie pour développer des réponses concrètes face à la pandémie.

Continuer la lecture sur le site Makery.

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Nous suivre