Think Tank destiné à faire (re)connaître une économie
plus respectueuse de l’Homme et de son environnement
à travers échanges, réflexions et actions

Accueil > Thématiques > Des initiatives exemplaires > L’association Outils-Réseaux dynamise le partage des biens communs.

L’association Outils-Réseaux dynamise le partage des biens communs.

Impression ForumPublié le 18 septembre 2013 

Biens communs Biens communs Définitions , circulez ! Les biens communs, s’ils ne sont pas aussi chers que les diamants, sont en revanche bien plus précieux. Mais à la différence de beaucoup de ressources dont la (grande) valeur dépend de leur rareté, les biens communs doivent être multipliés, enseignés, partagés afin de se propager dans la plus grande abondance.

Outils-Réseaux développe des services informatiques et d’animation pour livrer les clefs de la coopération, du partage, bouleverser nos structures organisationnelles, bref, stimuler l’innovation.

Il faut accorder plus de place aux expérimentations

Le projet Outils-Réseaux est la création de plusieurs acteurs engagés dans le champ de l’éducation et de l’animation environnementale. Réunis dans un réseau sectoriel, Tela Botanica, le Réseau Ecole et Nature, les Ecologistes de l’Euzière et l’Apieu développent ce que Laurent Marseault, directeur de l’association Association Définition , appelle la fonction exploratoire de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS ESS Économie sociale et solidaire | Présentation ). Cette fonction permet à cette économie de pouvoir envisager du neuf, le créer, et l’intégrer dans ses pratiques au service de son développement. Et c’est bien cette capacité à imaginer qui a permis aux salariés de cette structure de formaliser, à la fois, le catalogue des formations, les modes de transmission spécifiques (animation et mise à disposition des contenus en licence ouverte Creative Commons) et les modes de gestion novateurs de la structure. Cette nécessité d’explorer de nouvelles voies de structuration et de développement s’est accrue en constatant les évolutions rapides de l’informatique et de l’internet participatif désignées sous le terme web 2.0.

Parce que l’expérimental mêle pratique et théorie, les membres d’Outils-Réseaux sont leurs propres cobayes et militent pour une autre entreprise dans laquelle le tryptique Politique-Gouvernance Gouvernance Définition -Outils est pensé pour établir un écosystème cohérent. Le bien-être des salariés est primordial. Tous les membres de l’association reçoivent le même salaire quel que soit leur poste. Ils privilégient l’horizontalité des responsabilités et des prises de décision. De plus, l’association pense développer des liens non monétaires avec d’autres structures, basés sur des échanges de services ou sur une monnaie complémentaire.

La coopération externe

L’apport des personnes extérieures au projet a également permis à la boule de neige de grossir, les "anges gardiens", comme les nomme Laurent Marseault. Ce sont les partenaires, des syndicalistes, des partis politiques, des personnes impliquées dans des réseaux qui apportent une critique et qui permettent à l’équipe de se rendre compte de la pertinence ou non de telle ou telle innovation sociale expérimentée et vice versa, de leur transmettre les initiatives similaires qui pourraient faire l’objet d’un rapprochement. Par exemple, développer des outils qui favoriseront la démocratie participative Démocratie participative Définition , les rapports entre élus et citoyens pour une meilleure prise en compte des revendications locales.

Après cinq ans de diverses prospections, Outils-Réseaux propose quatre services dont deux sont sources de revenus. Ce sont les formations (animation de projets coopératifs, ateliers techniques pour utiliser tel ou tel outil informatique en fonction des besoins : introduire plus de participatif, de coopération, etc.) et l’accompagnement de projet (pour les structures qui ont besoin d’intégrer certains outils pour se développer). Les deux autres activités permettent aux deux premières de constamment gagner en qualité ou/et en quantité. Il s’agit du laboratoire recherche-action ou comment améliorer les outils, les formations et la dissémination des contenus.

L’archipel de la coopération

Outils-Réseaux, à travers ses formations et ses sujets de réflexions, se fait le relais du concept développé par Edouard Glissant, l’archipellisation comme mode d’organisation. Reprenant la métaphore insulaire, non pas comme décrivant des entités isolées et évoluant selon leurs propres règles, mais comme un ensemble de petites structures indépendantes dont la capacité de développement repose sur la coopération, la mutualisation. Un réseaux de petites structures agiles et flexibles reliées entre elles par des outils conviviaux. Ivan Ilitch considère comme conviviale "une société dans laquelle les technologies modernes servent des individus politiquement interdépendants, et non des gestionnaires". Cet esprit fait son chemin. Quand l’association présentait son projet, les acteurs conventionnels misaient sur un échec : une idée, ça ne se partage pas, ça se garde. Seulement les mentalités évoluent. Pour Laurent Marseault, le modèle des franchises et de " l’Economie Cynique et Suicidaire " est dépassé. Il est temps d’affirmer ses racines mais aussi de considérer tous nos dénominateurs communs. Ainsi se construit la coopération.

En la matière, l’ESS doit évoluer. La force de l’Economie sociale et solidaire, c’est le projet futuriste et moderne qui lui est intrinsèque. Ce secteur est un laboratoire qui lie projets politique, économique, social et produit par conséquent du bien commun. Le diffuser est également un défi de taille. Le directeur d’Outils-Réseaux insiste bien : l’ESS produit du bien commun, mais pour faire en sorte que sa propagation soit optimale, il faut que ses structures évoluent dans leur mode de fonctionnement afin d’intégrer ce partage et cette volonté de coopérer comme étant organique. D’expérience, les réseaux qui durent sont ceux qui fabriquent du bien commun. " On peut tout donner et continuer à vivre ", parce que chacun se l’approprie et le fait évoluer à sa manière, le donneur n’est pas condamné.

L’économie sera sociale et solidaire, ou elle ne sera pas.

Postez un commentaire

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Découvrez comment la #loiESS provoque un choc coopératif

Agenda

Agenda

Nous suivre