Le Labo de l’ESS est un think tank qui construit, par un travail collaboratif, des axes structurants de l’économie sociale et solidaire, à partir d’initiatives concrètes, innovantes et inspirantes issues des territoires.

Accueil > Le Labo de l’ESS > Adhérer > Et si on s’accordait en faveur d’une alimentation de qualité ?

Et si on s’accordait en faveur d’une alimentation de qualité ?

 

Au Labo de l’ESS, nous nous engageons pour encourager de nouveaux systèmes agricoles et alimentaires durables.

Le fonctionnement agricole suscite de nombreux questionnements et débats sur les plans économique, social et environnemental. Porté par la société civile, un véritable mouvement se crée depuis quelques années pour améliorer les systèmes de production et les modes de consommation.

Promouvoir les systèmes alimentaires territoriaux, retrouver des équilibres entre une agriculture intensive et une agriculture paysanne et promouvoir une alimentation saine. S’impose aujourd’hui la nécessité d’améliorer nos méthodes de production et de repenser notre façon de consommer. Les enjeux climatiques, économiques, ou encore sanitaires sont préoccupants et incitent acteurs, consommateurs et citoyens à agir en faveur d’une transition agricole territoriale et durable.

Cette question est au cœur du débat politique. Les Etats généraux de l’alimentation ont été lancés en 2017 avec l’objectif de construire un système agricole économiquement durable. Cette initiative, qui se focalise principalement sur la dimension économique, est encourageante. Elle peut être le point de départ d’une dynamique de réflexion globale sur l’alimentation et l’agriculture, qui inclurait l’ensemble des dimensions environnementales, sociales et sanitaires, indissociables de ce débat.

Parallèlement à cette initiative du gouvernement, il est à noter que de nombreuses initiatives inspirantes et innovantes portées par les organisations de l’ESS ESS Le terme d’Économie sociale et solidaire regroupe un ensemble de structures qui reposent sur des valeurs et des principes communs : utilité sociale, coopération, ancrage local adapté aux nécessités de chaque territoire et de ses habitants. Leurs activités ne visent pas l’enrichissement personnel mais le partage et la solidarité pour une économie respectueuse de l’homme et de son environnement. (coopératives agricoles et commerçantes, associations, coopératives de consommateurs, etc.) se développent partout en France pour proposer de nouvelles alternatives et s’inscrivent dans cette réflexion globale.

Conscient de l’importance des questions agricoles et alimentaires pour les années à venir, le Labo de l’ESS lance sa ProspectivESS 2018 sur le thème « Agriculture et alimentation durables » avec l’objectif de réunir l’ensemble des parties prenantes du monde agricole. L’exposition des attentes et des souhaits de chacun permettra de faire émerger une vision globale du monde agricole et de progresser sans omettre aucun protagoniste. Ces rencontres seront l’opportunité de mettre en lien les acteurs de l’ESS trop souvent divisés entre « petites » initiatives locales d’un côté et « grandes » coopératives de l’autre, alors qu’ils partagent des objectifs communs si l’on aborde cette question par le prisme du territoire. Les grandes coopératives et les initiatives locales peuvent apprendre les unes des autres : des savoirs, méthodes, innovations peuvent être partagées.

Vous souhaitez soutenir le Labo de l’ESS dans ses travaux sur l’agriculture et l’alimentation durables ? Adhérez !

Le Labo de l’ESS est une association Association Une association est le regroupement d’au moins deux personnes, mettant leurs activités ou leurs connaissances en commun, par un contrat d’association (contrat de droit privé). L’objectif de cette convention doit avoir un but autre que le partage de bénéfices entre les parties, d’où l’appellation d’"association à but non lucratif". d’intérêt général Intérêt général La formule intérêt général désigne la finalité d’actions ou d’institutions censées intéresser et servir une population considérée dans son ensemble.

Source : Wikipedia
. La cotisation ouvre droit à une déduction de l’impôt.

Sur le site de HelloAsso, les déductions fiscales affichées pour les entreprises sont calculées sur la base du % des particuliers. Les tarifs entreprises après déduction fiscale sont affichés ci-dessous.

Adhésion pour les particuliers :

  • Base : 50 €
    Après déduction d’impôt, votre cotisation de 50 euros vous revient à 17 euros
  • Chômeurs/étudiants : 25 €

Adhésion pour les organisations :

  • Petite structure (moins de 500 000 € de budget de fonctionnement) : 500 €
    Soit 200 euros après déduction fiscale
  • Moyenne structure (entre 500 000 € et 1 million d’€) : 1 000 €
    Soit 400 euros après déduction fiscale
  • Grande structure (Plus d’1 million d’ €) : 2 500 €
    Soit 1000 euros après déduction fiscale

Retrouvez ci-dessous des exemples d’initiatives d’agriculture et d’alimentation durables que la Labo a sélectionnés pour vous !

Nous suivre